logo
     ASSISTANCE AUX VICTIMES DU CONFLIT EN CASAMANCE              
logo

Journée Mondiale des Réfugiés

  • Le samedi 15 juin 2019, célébration de la Journée mondiale des réfugiés :

    À l’instar de la communauté internationale, l’organisme Assistance aux victimes du Conflit en Casamance a répondu présent à la commémoration de la Journée mondiale des réfugiés, le samedi 15 juin 2019, au parc communautaire de la Vérendrye à Montréal.

    Cette année, la célébration a ciblé un volet plutôt public d’échanges, de communion et de partage entre les sociétés d’accueil et les groupes de réfugiés. Elle a été axée sur la sensibilité et l’ouverture des sociétés d’accueil, mais également sur les réalités que vivent les réfugiés et l’apport positif que ces derniers pourraient apporter à la société.

    L’organisme Assistance aux victimes du Conflit en Casamance a profité de l’occasion pour exprimer sa grande préoccupation envers les milliers de déplacés et réfugiés Casamançais vivant en Guinée Bissau, et surtout lancer la sonnette d’alarme sur les conditions de vie qui ne cessent de se dégrader ces dernières années pour les réfugiés qui vivent en Gambie.

    L’organisme a bien marqué sa présence par l’implication active de ses membres très visibles avec leur t-shirts, sur lequel est inscrit le label « Casamance J’aime! ». Ces derniers ont distribué des dizaines de dépliants d’information portant sur le conflit en Casamance et sur les activités de l’organisme. Les échanges d’informations très fructueux avec les autres organismes et le public, ont par ailleurs permis de nouer de nouvelles relations encourageantes et très prometteuses.

  • Le mercredi 20 juin 2018, célébration de la Journée mondiale des réfugiés

    Cette année, la commémoration de la Journée Mondiale des Réfugiés a été axée sur l’humanitarisme qui se doit envers les réfugiés, les demandeurs d’asile et les déplacés. Nous célébrons le courage et la résilience de millions de personnes affectées par les conséquences des conflits dans le monde.

    À Montréal, la journée a été célébrée dans une ambiance festive, soutenue par des discours poignants, visant à attirer l’attention du publique sur la dure réalité des millions de réfugiés, partout dans le monde.
    Commençant par une marche symbolique dès 15 :00 à partir de la Gare Centrale, les manifestants ont arboré la rue Peel, puis la célèbre rue Sainte Catherine jusqu’au parc Square Cabot, au métro Atwater, où la manifestation a pris une toute autre tournure festive, au grand bonheur des centaines de réfugiés et manifestants qui ont répondus présents à l’appel du Jour.

    Sur les T-shirts blancs et verts que portaient les membres de l’organisme Assistances aux Victimes du Conflit en Casamance, on peut lire « Casamance, je t’aime », en soutien aux milliers de réfugiés Casamançais vivants en Gambie, en Guinée Bissau et partout dans le monde, depuis des décennies. Ils ont besoin de notre AIDE. Ne les tournons pas le dos!!!

  • Le samedi 17 juin 2017, marche célébrant la Journée mondiale des réfugiés

    La célébration de la Journée mondiale des réfugiés a été louable cette année. Le samedi 17 juin 2017, quelques dizaines d’organismes œuvrant pour la cause des réfugiés ont répondu présents à la marche symbolique commémorative de la Journée mondiale des réfugiés.
    Cette marche, dédiée à l’honneur des millions de réfugiés dans le monde, salue le courage et la résilience de celles et ceux qui ont dû fuir leur pays pour des raisons de survie. Or leur exil n’exclue guère leur attachement à la patrie, ni leur désir d’y retourner un jour dans de meilleures conditions.
    Pour la première fois, l’organisme Assistance aux victimes du Conflit en Casamance a participé à cet événement en hommage aux milliers de déplacés et réfugiés Casamançais vivant en Gambie, en Guinée Bissau et partout dans le monde.

    Après plusieurs allocutions plaidant pour la cause des réfugiés, la marche prit départ aux Résidences pour réfugiés YMCA vers 13 heures. Sous escorte policière et au rythme de percussions, les marcheurs ont arpenté la célèbre rue Sainte-Catherine au centre-ville de Montréal pendant une heure d’horloge.

    La marche a pris fin aux bureaux d’Action Réfugiés Montréal, où sont érigés les kiosques animés par les différents organismes, dans une ambiance musicale multiculturelle et riche en couleurs.

    Comme la plupart des organismes dévoués à la cause des réfugiés, Assistance aux victimes du Conflit en Casamance a animé un kiosque dans lequel étaient exposés les dépliants d’information sur nos activités et certains livres portant sur le conflit armé en Casamance. Par ailleurs, les échanges d’information étaient fructueux et nous ont inspiré des activités interactives avec les visiteurs et le public en général. Ce dernier découvre stupéfait l’existence de ce conflit trentenaire, et encouragent fortement les actions humanitaires de notre organisme.